2018

En tant que riverains, restez concernés, envoyez vos photos par e-mail, vos commentaires ou textes à publier ou non dans votre formulaire de contact.
1364 

Abatage de 6 arbres avenue W. Churchill

De : anita 
Envoyé : lundi 20 août 2018 09:59
À : 'CHANTEUX Fabien' 
'Cabinet du Bourgmestre' 
Objet : RE: Abatatge de 6 arbres avenue W. Churchill

Merci Monsieur Chanteux

Je n’ai pas les pièces jointes que vous annoncer dans votre mail, dont je vous remercie

Un tel document a-t-il pu passer inaperçu par vos services ?

Soit il s’agit d’une négligence inacceptable , surtout vu les questions nombreuses posées , soit , ce document providentiellement atterri dans vos services y serait arrivé ce matin ?

Avez-vous une preuve administrative que ce document date bien du 13 aout ? par ex un cachet administratif qui en accuse réception le 13 ou 14 aout ? Pouvez vous le rendre public ? ?

Il s’agit donc bien d’abattage , et non de tomographies et autres examens

Que de mensonges et de cachotteries


De : CHANTEUX Fabien 
Envoyé : lundi 20 août 2018 09:45
À : anita 

Objet : Abatatge de 6 arbres avenue W. Churchill

Chère Madame,

Je découvre ce matin qu’un Permis d’Urbanisme a été délivré ce 13 août 2018 pour 5 marronniers dangereux de l’avenue Winston Churchill et 1 marronnier situé dans le rond-point Churchill.

Ces arbres sont condamnés et présentent des risques accrus de rupture vers la voie publique.

Mon Service Vert a analysé toutes les pièces jointes à la demande de permis et il s’avère qu’effectivement ces arbres présentent des risques pour la sécurité (bois mort, pourriture, champignons,…).  Ces arbres seront remplacés par des 5 Platanus acerifolia 25/20 (platanes) pour ceux abattus sur l’avenue et 1 Aesculus hippocastanum « Baumanii » 25/30 (Marronnier) pour celui abattu dans le rond-point Churchill.  Vous trouverez en pièce jointe le dossier d’analyse et les photos.

Je vous rappelle que la Région s’attribue, en vertu de l’arrêté modifié du 13/11/2008 du Gouvernement de la Région de Bruxelles Capitale, ses propres permis d’urbanisme.  La Commune est simplement informée de ce permis quand celui-ci a déjà été délivré.

Compte tenu des agissements de la Région et en vue de faire toute la lumière sur ce dossier, j’ai demandé une réunion de toute urgence avec les représentants de la Région.

Je ne manquerai pas de vous tenir informé de la suite réservée à ce dossier.

Je reste à votre écoute.

Bien cordialement.

 
Eric C. SAX
Echevin| Schepen
Service Vert|Groendienst

Avenue Paul Stroobantlaan, 41- 1180 Uccle|Ukkel
T +32 2 348 65 47
Please consider the environment before printing this email

Elagage av. Churchill : pas de répit pour les Smetteries!

 

Pour votre info, voici un communiqué (en pdf ci-joint) que vous pouvez diffuser à qui vous voulez...on l'a publié sur Facebook (Constantin Meunier) et il est sur notre site : Marronniers chruchill
Suite au prochain épisode!

Saga des marronniers des avenues Albert et Churchill : pas de répit pour les Smetteries...
En cette période de torpeur estivale, Bruxelles Mobilité ne chôme pas et les marronniers de l'Avenue Churchill en sont un nouvel exemple.... Ce dossier qui, depuis plus d'une décennie a suscité de nombreux débats, interpellations parlementaires et actions en justice, revient-il au devant de la scène, discrètement pendant les vacances ? Il semblerait bien que oui!
Après l'élagage radical des marronniers de l'Avenue Albert fin mars 2018, les riverains craignent que ceux de l'Avenue Churchill ne subissent le même sort, étant donné que la période légale d'interdiction d'élagage et d'abattage vient de prendre fin ce 15 août. Cette semaine, ils ont donc reçu un avis de Bruxelles Mobilité leur indiquant qu'une analyse de stabilité d'une cinquantaine de marronniers de l'Avenue Churchill serait effectuée du 20 au 24 août 2018. Cet avis indique qu'aucun élagage ou abattage n'est planifié durant ces analyses. Cependant, un panneau de la STIB, placé Avenue Churchill indique que, du 19 au 22 août 2018, des travaux d'élagage auront lieu, ce qui nécessite l'interruption du trafic des trams à partir de 21h30.
Analyses de l'état phytosanitaire des arbres? Elagages? Les messages contradictoires de la part de Bruxelles Mobilité et la STIB suscitent de nombreuses interrogations de la part des riverains de l'Avenue Churchill. Pourquoi attendre la fin de la période légale d'élagage et d'abattage pour effectuer ces analyses phytosanitaires? Quelle est la finalité de cette opération?
Ces questions sont à ce jour restées sans réponse car les interlocuteurs de Bruxelles Mobilité et de la STIB sont aux abonnés absents. Et comme à chaque intervention sur des arbres en voirie régionale, la commune d'Uccle ne semble pas avoir été informée des travaux planifiés par Bruxelles Mobilité et se borne à indiquer qu'elle viendra constater le lundi 20 août le type de travaux effectués...
Les riverains sont donc interrogatifs et attentifs quant au suivi de ce nouvel épisode dans la saga des marronniers de l'Avenue Churchill et seront vigilants à ce qu'ils ne subissent pas le même traitement que ceux de l'Avenue Albert...d'autant plus après cet épisode de canicule qui a prouvé une fois de plus l'utilité des arbres en ville... Affaire à suivre...

Voici pour essayer de remettre les autorités devant leurs responsabilités


Après la longue canicule et la période de sécheresse record, les arbres ont besoin de se réhydrater et de se rétablir pour surmonter le stress hydrique record qu’ils ont subi.
Le record précédent était en 1976, mais le mois d’août 1976 a été un mois humide et frais (quasi un record opposé au mois de juillet 1976 très chaud et sec). Donc les arbres ont pu se rétablir. De plus, ils n’avaient pas eu les racines saccagées par des travaux STIB et ils ne subissaient pas les vibrations et compression de sol dues aux trams T 3000 et T4000 très lourds et très longs.

Donc, il est impératif de faire un moratoire d’élagage au moins pendant un mois, voire deux mois.


Seule exception : élagage ciblé de sécurité (=d’urgence) qui requiert d’ailleurs une autorisation d’urgence délivrée par la Bourgmestre (et lui seul) et qui doit être affichée sur le lieu de l’intervention. Cet élagage ne porterait que sur les (parties de) branches dangereuses pour la sécurité des personnes, du trafic et de certains biens.

2° Les travaux d’élagage constituent un chantier. Ce chantier requiert une autorisation préalable qui doit être affichée avant le début du chantier.


a) Où est la demande faite par l’entreprise ou par le service gestionnaire des arbres et qui doit être adressée à la Commune (au Bg, au service de l’urbanisme, à la police, ou autre)? Cette demande est-elle complète et accompagnée d’une justification environnementale de l’élagage, du type d’élagage et des précautions nécessaires ?


En principe, si la demande du chantier est complète, elle reçoit de la Commune une déclaration de dossier complet, laquelle vaut ipso facto autorisation. C’est cette déclaration ou son avis d’affichage qui doit être affiché selon les règles requises, bien visible et lisible depuis la voie publique.

b) le chantier est nocturne. D’où il doit être autorisé par le Bg qui doit vérifier si les cas d’exceptions (ou dérogations) sont applicables. Sinon le travail nocturne est interdit. L’autorisation du Bg pour travail nocturne doit être affichée préalablement et les riverains doivent en être avertis avant le début du chantier.


c) de plus, en RBC, le travail de chantier par une entreprise est interdit le samedi et le dimanche. De nouveau, il faut une autorisation du Bg. Or le chantier débuterait dimanche soir !

Messieurs le Bg et Cools (celui-ci étant routiné à cela, et ayant été Bg ff et président de l’Association des Villes et des Communes) tentent de se dédouaner facilement, l’un par son absence momentanée, l’autre en se cachant derrière l’attitude impudente et inélégante de la Région. Or c’est eux Dillies et Cools qui devaient spontanément (et de par leurs fonctions de Bg et d’Echevin) utiliser et faire valoir d’emblée très fermement les points 1° et 2° ci-dessus pour s’opposer à ce chantier d’élagage intempestif.

J’ajoute un point 3°

Un élagage actuellement est une faute environnementale et une faute politique majeure.

Comparaison n’est pas raison. J’ose : Mal entretenir les arbres est un fait aussi grave et mortel que de ne pas entretenir les ponts et causer entre autres l’effondrement du pont Morandi à Gènes, 41 morts au bilan provisoire.

Anita, veuille bien intervenir auprès du Bg et de Cools pour qu’ils remettent la Région devant ses obligations légales et pour postposer sinon interdire l’élagage annoncé par la STIB.
NB : la tutelle du Bg, ce n’est pas le Ministre Smet ou la Ministre de l’Environnement, c’est le Gouverneur de Province, rôle joué par le Ministre Président de la RBC (Vervoort) depuis la 6e réforme de l’Etat. Le Gouverneur de Province a comme tutelle le Ministre de l’Intérieur.

Plus d'articles...

  1. Elagage des maronniers