Le projet Ecolo de refusionner le 3 et le 23 dans trois quotidiens du 24 février 2011.


Ecolo veut refusionner les lignes de tram 23 et 3

(DE SCHRIJVER,MARIE; MDS - Le Soir - Page 20 - Jeudi 24 février 2011)

Mobilité Le nœud Churchill – Vanderkindere à nouveau au centre des discussions à l’approche d’une nouvelle enquête publique

La saga Churchill – Vanderkindere s’apprête à vivre un nouvel acte, après une pause de deux ans et demi.
A l’origine, la mutation du réseau de tram de la Stib qui a vu, entre autres, la scission de la ligne 23 (aujourd’hui limitée à Churchill – Vanderkindere) et la naissance la ligne 3 (qui se concentre sur le tronçon Nord – Midi). A l’époque, Stib et Région imaginaient un terminus, espace de correspondances, à la station prémétro Albert. Une solution temporaire a donc été trouvée, jetant des pavés sur le rond-point Churchill afin d’en faire un terminus permettant les correspondances entre les lignes 23 – 24 et 3. Solution maintes fois décriée par tous les acteurs mais apparaissant comme unique option après que la commune d’Uccle a refusé l’aménagement d’une troisième voie et d’un terminus à hauteur de Vanderkindere.
Aujourd’hui, la troisième voie refait surface, l’option Albert étant au placard pour différentes raisons (le coût et les conséquences pour les lignes 3 et 4 qui devront s’arrêter à Albert, notamment) et le temporaire du Churchill ayant assez duré.
La Région entrera, dans le premier semestre de cette année, un dossier complet sur le « cas » Vanderkindere, dans le cadre de la demande de permis d’urbanisme. L’arrêt Vanderkindere deviendra le seul lieu de rupture de charge pour ces lignes, Churchill accueillant les trams en tant que terminus, leur permettant également de changer de direction, mais désormais interdit aux usagers, réglant ainsi toutes les questions de sécurité, problématiques depuis une trentaine de mois.
La meilleure option, en attendant…
« Cette option n’est pas optimale, mais c’est la meilleure dans l’attente du projet métro devant passer par Albert. C’est un dossier complet, prenant en compte la création de cette troisième voie, mais aussi la sécurité tant des piétons que des cyclistes, l’éclairage public, ou encore l’abattage des arbres décidé par la Région de longue date. Un abattage qui n’a rien à voir avec le projet de la Stib et la troisième voie, nous disposons de l’espace suffisant, il s’agit d’une décision régionale », souligne-t-on du côté de la société de transports en commun.
Reste à voir quel accueil réservera la commune à ce projet qui refait surface. Ecolo (dans l’opposition) a déjà réagi. Fustigeant la situation en place depuis plus de deux ans, mais aussi l’option précitée. « La scission des lignes n’a pas fait ses preuves en terme d’efficacité, de régularité. Nous demandons à ce que les lignes soient rescindées, qu’il n’y ait ni terminus à Churchill, ni à Vanderkindere qui est déjà un nœud extrêmement dangereux pour les usagers, et ne s’améliorera pas avec l’ajout d’un terminus. Cette option sera moins coûteuse que l’aménagement plébiscité », souligne Céline Delforge (députée régionale) et Thibaud Wyngaard (conseiller communal).
Prochaine actualité pour les usagers du tronçon, la fusion des lignes 23 et 24, qui deviendront la ligne chrono 7, reliant le Heysel à la gare du Nord, dès le 14 mars.

-----------------------------

La Capitale et la DH

Presse 24 02 2011 Copy 0