2008 > 2009

En tant que riverains, restez concernés, envoyez vos photos par e-mail, vos commentaires ou textes à publier ou non dans votre formulaire de contact.
1364 

Sept marronniers abattus cette semaine, pourtant ils n'avaient ni tué ni blessé personne, eux....


Un homme écrasé par deux trams à Bruxelles

(www.lesoir.be - rédaction en ligne - vendredi 16 octobre 2009, 12:32)

Un sexagénaire d’Uccle est décédé après avoir été renversé, jeudi soir, sur l’avenue de Meise à Bruxelles, par deux trams. D’après la porte-parole de la STIB, l’enquête du parquet est toujours en cours. L’homme n’a pas survécu, a indiqué vendredi le parquet de Bruxelles. D’après la porte-parole de la STIB, Anne Van Hamme, l’enquête du parquet bruxellois est toujours en cours. « Nous ne pouvons donner aucun commentaire à propos d’une enquête qui n’est pas encore terminée », a indiqué la porte-parole. « La police et le parquet doivent faire leur travail pour comprendre comment les faits se sont déroulés. » D’après les informations communiquées par le parquet et la police locale bruxelloise, l’accident aurait eu lieu vers 21h30. Un tram de la ligne 3 aurait écrasé le sexagénaire peu après l’arrêt Esplanade. Le chauffeur du tram n’aurait rien remarqué.

Peu de temps après, un second tram aurait à nouveau roulé sur l’homme. Le chauffeur a également déclaré à la police n’avoir rien remarqué.

Vers 22h15, le conducteur d’un troisième tram a finalement constaté la présence de la victime sur les voies. L’homme a été transporté dans un état critique à l’hôpital Erasme où il a finalement succombé à ses blessures.

Le parquet de Bruxelles a désigné un expert pour déterminer les circonstances de l’accident.

(Belga)

-----------------------------

Douze blessés dans un accident entre la Stib et De Lijn

(www.lesoir.be - rédaction en ligne - mercredi 14 octobre 2009, 12:08)

Un accident a eu lieu ce matin à 9h30 entre un tram de la Stib et un bus de la compagnie flamande De Lijn, place Bara, derrière la gare du midi à Bruxelles. Douze personnes, dont dix voyageurs, ont été blessées. Le tram a déraillé et a été expulsé à plusieurs mètres de ses rails. Un accident entre un tram de la STIB et un bus articulé de De Lijn s’est produit mercredi matin à 9H30 à la Tour du Midi à Bruxelles, a indiqué Jean-Pierre Alvin, porte-parole de la STIB, la société des transports intercommunaux de Bruxelles.

Douze personnes, dont dix voyageurs, ont été blessées. Un tram de la ligne 81 de la STIB venant d’Anderlecht et se dirigeant vers le square Mongomery, a été percuté au niveau de son avant droit, par un bus de la société De Lijn. Le tram qui roulait sur un site propre, est sorti de ses rails de plusieurs mètres. Le choc a été relativement violent selon le porte-parole de la STIB.

Neuf voyageurs du tram ont été blessés de même que le conducteur qui a été plus sérieusement touché. Un voyageur du bus De Lijn a effectué une chute. Le chauffeur du bus était sous le choc. La circulation du tram était rétablie vers 11H30.

(belga)

Notre bourgmestre tient parole !


Marronniers : la lutte continue à Uccle

(Le Soir - BENOIT MATHIEU - vendredi 28 août 2009)

Uccle. La commune refuse l'abattage de 8 arbres sur l'avenue de Churchill.Je ne comprends pas l'acharnement de la Région à vouloir abattre ces arbres », s'étonne Armand De Decker (MR). Juste avant les vacances, le maïeur ucclois recevait un courrier régional demandant l'abattage de huit marronniers le long de l'avenue Winston Churchill. Réaction immédiate du maître des lieux : une contre-expertise.

Il faut dire que le bras de fer dure depuis plus de trois ans : en 2006, la Région déclarait les marronniers de l'artère dangereux et les voulait tous à terre. Les riverains se sont étranglés, la commune s'y est progressivement opposée. En septembre 2008, place à une solution négociée : seront coupés les arbres qui garnissent les quais de la Stib, ainsi que ceux présentant des risques de chute imminente.

Depuis, Uccle reçoit régulièrement des demandes d'abattage. Tout aussi régulièrement, la commune réalise une contre-expertise. La dernière en date constate les blessures et autres dégâts infligés aux huit spécimens dans le collimateur régional. Mais estime que leur état général est bon. « Les arbres examinés ont une espérance de vie de minimum cinq à dix ans », conclut le rapport. La réponse uccloise coule de source : ce sera non. « Je n'hésiterai pas une seconde pour un arbre dangereux, tranche Armand De Decker. Mais ici, il n'y a aucune raison de couper ces huit marronniers. Simplement, on les fera examiner chaque année. Ce n'est pas la première fois que cela arrive, c'est même assez symptomatique. »

Le plus piquant reste l'ultime recommandation de la contre-expertise : remplacer les arbres abattus par… des marronniers. Une vieille demande des riverains et de la commune que la Région a toujours balayée.

Les trams 3 et 4 échangent des terminus


Echange de bons terminus

(Le Soir - BENOIT MATHIEU - mardi 25 août 2009)

Bruxelles. Les trams 3 et 4 échangent des terminus.
La Stib promet des lignes plus régulières et moins bondées.

Lundi prochain, le 31 août précisément, le réseau de la Stib change. Oui, encore. Mais non, ne fuyez pas : seules deux lignes sont concernées et cette énième modification n'a rien de comparable avec les grands chambardements concoctés par la Stib ces dernières années. La transition devrait se faire en douceur.

Cela dit, les lignes en question forment la colonne vertébrale du réseau : les trams 3 et 4, qui desservent l'axe Nord-Midi en prémétro et sont bombardés par la Stib « performants comme du métro ». « Depuis deux ans, ces lignes rencontrent un succès croissant, analyse Jean-Pierre Alvin, porte-parole de la société de transport. Nous en étions satisfaits mais voyions en même temps leurs limites. » Toutes les promesses n'étaient pas satisfaites. La longueur du 4, qui traverse la Région de haut en bas, pèse sur sa régularité, même si la ligne est exploitée presque intégralement en site propre.

Le 4 est trop long ? Qu'on le coupe ! Partant toujours de son extrémité uccloise à Stalle, il ne filera plus vers Esplanade mais sera limité à la Gare du Nord. Du coup, son confrère 3 qui effectue de courtes navettes entre Churchill et la Gare du Nord reprendra le flambeau sur le trajet abandonné : il reliera Churchill à Esplanade. Ce faisant, la Stib renonce à son plan initial pour le 3, une courte ligne sillonnant l'axe Nord-Midi. Mais elle gagne en régularité sur la ligne 4. Elle simplifie également les choses à la Gare du Nord : 3 et 4 se prendront désormais sur le même quai.

Autre bonne nouvelle : cette inversion des terminus permet de faire de même avec le matériel roulant. Le 3 est exploité avec les géants T4000, tandis que le 4 doit faire avec des T3000 plus petits et souvent bondés. Lundi, cela change ; au 3 les rames plus petites et au 4 les plus longues.

Confessons-le sans plus attendre. Une troisième ligne est impliquée dans l'échange. C'était inévitable : le tram 33 prenait le relais du 3 une fois 20 heures passées. On poursuit dans la logique : le 33 remplacera désormais le 4 dès 20 heures. Partant de Bordet Station, il ne s'arrêtera plus à Churchill mais poursuivra son chemin jusqu'à Stalle. Quant au 3, il roulera toute la soirée.

Avec ce changement, la Stib pense tenir la bonne solution pour l'axe Nord-Midi. Il n'était pas prévu dans les plans initiaux mais s'est imposé dans la pratique. Autant dire : il est bien possible que d'autres modifications interviennent encore.

-----------------------

A partir du 31 août, le 3 ira de Churchill à Esplanade et le 4 d’Uccle Stalle à la gare du Nord. Ceci est annoncé dans le site de la Stib et dans l’article du Soir de Monsieur Mathieu.

Ce long trajet du 3 va engendrer sur le rond-point Churchill des problèmes de correspondance avec le 23/24 insolubles.

Les attentes pour la "rupture de charge", c-à-d. le transfert des passagers, seront d’autant plus aléatoires.

Par contre, le bus qui tournait sur le rond-point reprend son trajet d’avant, ce qui prouve que même la Stib peut admettre une erreur de planification.

Le 3, le 4 et les 23/24 doivent absolument trouver un endroit unique pour le transfert des passagers.
Ceci est possible à peu de frais à la station de métro Albert.

Qui peut influencer la Stib ??

Mr Flaush, directeur en départ de la Stib, dans son interview dans Brussel deze Week (Mannen met macht) dit: "Nous pouvons influencer le ministre." (textuel)

Quel ministre peut influencer Mr Flaush ??? Les milliers de passagers en transit sur le rond-point doivent-ils subir les inconvénients qui sont uniquement causés par le peu de sympathie que Mr Flaush porte à l’avenue Churchill et la commune d’Uccle ?

Nita Nys
Comité Longchamp-Messidor