2008 > 2009

En tant que riverains, restez concernés, envoyez vos photos par e-mail, vos commentaires ou textes à publier ou non dans votre formulaire de contact.
1364 

Courrier à Françoise Dupuis, Pascal Smet, Armand De Decker et Jean-Michel Mary


Madame, Messieurs,

Puis-je vous rappeler les nombreuses mises en garde du Comité Longchamp Messidor - dont l’avenue Churchill se trouve sur la ligne test du 23 et 24 - sur le danger de la priorité absolue de cette ligne de tram sur "tout", y compris les piétons.
La mort, hier, d'une dame âgée, sur le boulevard Général Jacques illustre une fois encore l’arrogance meurtrière de notre société de transports publics. Le gain de quelques minutes et de probablement beaucoup d’argent ne justifie en aucun cas les accidents mortels, et autres, qui se multiplient en ce moment .

L’exemple du danger du rond-point Churchill illustre lui aussi le mépris que la Stib affiche pour la sécurité minimum des autres usagers, piétons, cyclistes et ou automobilistes, à Bruxelles.

Si leur but est de créer des PMR pour justifier leurs implantations de quais et infrastructures de plus en plus envahissantes, c’est réussi. Ils sont avec leur priorité absolue un véritable danger.

Comment avez-vous, responsables politiques de toutes tendances confondues, pu accepter que les transports publics soient au-dessus des lois en ne leur appliquant pas les principes élémentaires de précaution pourtant prévus et imposés dans le code de la route ?

Ne sont-ils pas eux aussi des usagers de la route, au même titre que nous tous ?

Ce véritable permis de tuer est une honte.

Pour rappel: sous prétexte de deux morts sur l’avenue de Tervuren, il y a quelques années, lors de la chute d’un arbre, la Région abat depuis des milliers d’arbres, dont des alignements irremplaçables pour l’image de Bruxelles, et ce par précaution.

Nous avons ici deux morts en quelques semaines provoqués par les trams..

Quel est le principe de précaution que la Région va adopter dans l’équation Stib/deux morts ?

Anita Nys.

Permis de tuer et cadences infernales...


enversée par un tram à Bruxelles, elle décède

(Le Soir - Rédaction en ligne - lundi 29/12/2008 17:19)

Une dame âgée est décédée à l’hôpital après avoir été renversée, lundi vers 15H00, par un tram de la ligne 24 circulant en direction de la place Vanderkindere, sur le boulevard du Général Jacques, à hauteur de l’avenue Emile de Béco à Ixelles. La circulation des trams reste interrompue. Lors de son transfert au centre hospitalier d'Ixelles et Etterbeek, la victime était déjà inconsciente.

Le parquet de Bruxelles compte se rendre sur le lieu de l'accident.

La circulation des trams reste interrompue sur ordre de la police mais une navette de tram a été mise en place sur une seule voie entre les arrêts Hansen Soulie et Buyl.

Le chauffeur du tram, qui est fortement choqué, est actuellement entendu par la police.

(d’après Belga)

Un feu, ça se commande


(Le Soir 17 décembre 2008, Benoit Mathieu)

Le tram 23 ne s'arrêtera (presque) plus au rouge.

Depuis quelques mois, le tronçon Van Praet – Meiser de la ligne 23 fait office de cobaye. Grâce à sa télécommande, le tram ne s'arrête (presque) plus aux feux rouges. « Ce système unique tient compte de toutes les catégories d'usagers : trams, voitures, cyclistes et piétons, détaille le ministre SP.A de la Mobilité, Pascal Smet. Le tram trouve le vert dans 95 % des cas. »

D'ici 2010, quelque 145 carrefours et 883 véhicules seront équipés. Le 23 reste prioritaire : l'entièreté de la ligne devrait jouer de la télécommande d'ici mars 2009. De quoi faire gagner 6 minutes au tram, soit une fréquence de passage, soit un véhicule. A condition toutefois que les aménagements nécessaires à Meiser et à la chaussée de Waterloo soient effectués. « La vitesse commerciale, ce n'est pas une marotte de la Stib, précise son directeur général, Alain Flausch. Ce sont des voyages plus rapides et de sérieuses économies. »

Après le 23, au tour des trams 24, 25, 4 et 94. Suivis des bus 63, 71 et 49.