2008 > 2009

En tant que riverains, restez concernés, envoyez vos photos par e-mail, vos commentaires ou textes à publier ou non dans votre formulaire de contact.
1364 

La Stib y est encore plus infâme que sur Churchill


 ACQU Wolvendael Carsoel

----------------------
De : Martine Vertongen [mailto:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.]
Envoyé : mardi 24 mars 2009 10:02
À : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Objet : travaux à JP Carsoel

Madame,

Voici l’email que j’ai envoyé, le 14/03, à Madame et Messieurs : Smet, Picqué, Cerexhe, Huytebroeck, Dupuis, De Decker

« Monsieur

J’habite avenue Jean et Pierre Carsoel (108), la rue est en travaux et, hormis un petit folder remis dans les boîtes aux lettres en février, nous n'avions reçu, jusqu’à hier 12/03, aucune information. Sur le site de la commune d'Uccle, on est informé que les travaux se feront en 3 phases. Je me trouve dans la phase 2. le site vient d’être changé aujourd’hui après-midi.

Hier, j’ai reçu dans ma boîte le document ci-joint. Je n’aurai donc plus accès à mon garage à partir de lundi 16 mars, et ce jusqu’à mi-avril. Depuis le début des travaux, je demande un planning pour pouvoir nous organiser. On me réfère au site de la commune, donc les travaux débutaient chez moi le 6 avril. Maintenant j’apprends que dès lundi 16/03 je n’aurai plus accès à mon garage (pendant minimum 1 mois), donc il faut faire les provisions en conséquence (eaux, lait, limonades,…). Nous avions prévu une fête d’anniversaire le week-end prochain, nous avons du avertir les invités que ça ne se fera pas.

Nous n'avons plus de transport en commun (le tram 92 s’arrête au Dieweg, et un bus fait la navette jusqu’au Fort Jaco). J’habite devant un arrêt de tram (très facile), et au début de l’année nous avons décider de prendre un abonnement annuel (4 mois d’abonnement de perdu, car pour prendre le tram soit je marche 10 min dans un sens vers le Dieweg (ce qui m’avait été déconseillé par la STIB car rue en gros travaux), soit 10 min dans l’autre sens pour récupérer un bus qui va me conduire au tram du Dieweg. Le problème maintenant c’est que les 2 côtés de la rue sont en gros travaux et qu’il vaut mieux marcher avec des bottes de chantier. Et, à partir de dimanche soir, on doit sortir nos voitures des parkings et garages et trouver du parking à la rue. Nous n’aurons donc plus accès avec une voiture à nos logements. Où va-t-on se garer ? les rues donnant sur Carsoel sont des rues qui donnent sur des rues à sens unique le plus souvent. On va tourner en rond. Quand je pose la question à la police, la réponse est que je n’ai qu’à me mettre plus loin dans la rue, mais c’est toute la rue (et elle est longue) qui est bloquée et interdite de parking. Comment va-t-on faire pour les courses ? Comment vont faire les personnes âgées et à mobilité réduite, les gens qui ont des problèmes de dos (j’en suis) ?

Je vis et travaille avenue Carsoel. La commune me dit qu’on a été prévenu. Effectivement, l’an dernier, au mois d’août, nous avons reçu une circulaire nous avertissant des travaux à Carsoel pour 2009. Le problème est que, depuis 2005, nous recevions ce même type de circulaire. Chaque année, on nous disait : c’est pour l’année prochaine.

Sur votre site vous mettez en lien le site de bruxelles iris où on trouve les conditions à respecter lors de travaux
http://www.bruxelles.irisnet.be/fr/region/region_de_bruxelles-capitale/ministere_de_la_region_de_bruxelles_capitale/competences_et_organisation/equipement_et_deplacements/gestion_programmes/celco_chantiers/conditions.shtml

Conditions générales à respecter lors de l’exécution de travaux sur le territoire régional (version n°2)

Mobilité

Toutes les mesures utiles seront prises pour assurer pendant la durée du chantier la mobilité de l’ensemble des usagers
……
10. L’accès aux propriétés riveraines doit être maintenu en permanence en ce compris les garages, zones d’approvisionnement, arrêts de transports en commun, issues de secours.

Pourquoi n’est-ce pas d’application ici ?

J’aimerais une réponse de votre part.

Merci

Martine Vertongen
108 avenue Jean et Pierre Carsoel
1180 Bruxelles »

Jeudi 19/03, seul le cabinet de Ch. Picqué a daigné répondre et j’ai pu contacter un des conseillés qui va se renseigner et me tenir au courant. Vendredi 20/03, j’ai reçu une lettre de B. Cerexhe accompagnée d’une copie de la lettre qu’il a envoyé à P. Smet faisant suite aux nombreuses plaintes reçues des riverains de Carsoel. Le cabinet de Huytebroeck m’a fait savoir qu’elle allait en prendre connaissance.

Depuis lundi 16/03, je suis donc dans la partie en travaux. Et je peux voir toutes les personnes âgées obligées de faire leurs petites courses et marcher sur les trottoirs qui ont été éventrés et refermés à la va-vite. Pour traverser la rue, on nous a installé 3 passerelles métalliques pour toute la rue, et ces passerelles mesurent 52 cm de large, il faut marcher de biais si nous avons des sacs, les mamans ne peuvent pas passer avec les poussettes, et ne parlons même pas des personnes handicapées.

Les professions libérales ont du prévenir leurs patients que la rue et leur cabinet étaient très difficiles d’accès. Des rendez-vous sont annulés.

Ce matin, 24/03, des ouvriers ouvraient le trottoir de la rue côté travaux, et de l’autre côté de la rue les engins et machines travaillaient. Donc les automobilistes ne peuvent pas passer mais les piétons non plus. Aucune signalisation n’est prévue pour les piétons. Cela fait maintenant 4 semaines que je demande qu’on nous indique au moins le trottoir « à utiliser » (et non pas « utilisable »). Nous passons notre temps à marcher dans la boue (sauf la semaine passée car beau temps). La STIB a oublié de nous fournir les bottes en caoutchouc.

Les travaux sont prévus jusqu’au 18 juin (date indicative !!!). dans une nouvelle circulaire, on m’annonce qu’à partir du 10 avril, j’aurai de nouveau accès au garage, mais en dehors des heures de chantier (après 17 h, nulle part on parle de l’horaire du matin). J’habite en face de l’endroit où les engins sont garés, et depuis le début des travaux (3 mars), je suis réveillée entre 5h45 et 6h30 du matin, et dès ce moment il est difficile ou impossible de circuler sur la rue, côté en travaux ou pas.

De nombreux riverains arrivent en retard au travail (et crottés de boue), on ne sait jamais si on va pouvoir passer ou pas (normalement selon la circulaire n°3 on pouvait sortir par l’avenue Carsoel vers le Dieweg, mais les matins de la semaine passée, ils travaillaient avec une grosse bétonneuse qui bloquait tout à fait l’accès). Les gens se garent n’importe où. Jeudi passé, j’ai fait appel à quelqu’un de la Stib pour qu’on m’appelle la police car une voiture était garée parallèlement à ma voiture et m’empêchait de partir, (et j’étais garée à 10 minutes de chez moi), j’ai attendu 1h30 et j’attends toujours la police. J’ai bien entendu raté mon rendez-vous.

Et ce n’est que le début des travaux !!!

Martine Vertongen
108 avenue Jean et Pierre Carsoel
1180 Bruxelles
02/374.46.40

carsoel

carsoel2

Vendredi noir pour le sens unique, rue Rogier.


(www.lesoir.be - FRANCOIS ROBERT - samedi 21 mars 2009, 11:47)

Depuis mercredi, la rue Rogier, entre la rue Royale-Sainte-Marie et la rue des Palais, est mise à sens unique (les voitures ne peuvent plus descendre). Si le test de six mois est concluant, la mesure sera définitive. Mais il laisse perplexe. Pour l’instant, il perturbe peu la circulation en temps normal. Mais ce vendredi, c’était l’embouteillage.

Dans ce quartier de Schaerbeek, le vendredi, c’est jour de marché… et du passage des camions de Bruxelles-Propreté. La fermeture de la rue Royale-Sainte-Marie (pour cause de marché) et la mise en sens unique de la rue Rogier ont conduit au cauchemar lorsque le camion de Bruxelles-Propreté a remonté la rue Rogier. Ses arrêts répétés, la durée du feu rouge (80 secondes) et un trafic englué ont pétrifié la circulation et bloqué les trams 25 entre 8h30 et 9h10, depuis la place Liedts jusqu’à la chaussée de Haecht. Par contre, dans des conditions normales, la circulation est aussi fluide qu’avant le test. A la commune, on note que la situation de ce vendredi matin était exceptionnelle et due à une accumulation de circonstances. Remarque pertinente. Mais cette accumulation se reproduira chaque vendredi matin. L’échevine de la Mobilité Christine Smeysters (Ecolo) précise : « Ce test est évolutif. Nous allons repenser la durée des feux et prendre des mesures correctrices. »

Un plan plus vaste
Cette mise à sens unique (qui ne touche ni les transports en commun ni les cyclistes) fait partie du plan communal de mobilité. Selon l’échevine de la Mobilité, il répond à une demande urgente de la Stib pour qui ce secteur est un gros point noir. C’est la voiture qui paie le prix fort : le plan occasionne, pour les automobilistes, des détours, un allongement de la durée des trajets et une augmentation de la consommation d’essence. Mais l’échevine ignore ces arguments : « La mesure vise précisément, dit-elle, à décourager l’utilisation de la voiture. »

------------------------------

La Stib sévit partout et continue à faire la guerre aux voitures, sans pour cela remédier au service totalement déficient qu'elle ’’’offre’’’ au prix de plus en plus fort aux passagers.

Automobilistes et passagers des trams perdent de plus en plus d’heures, pourtant précieuses en ces temps de crise.

Les heures perdues, les frais de déplacement et la pollution engendrés par ces apprentis en mobilité sont impardonnables.

Le Comité Longchamp-Messidor

La pensée du jour


" La différence entre un homme d’état et un politicien est que le premier pense aux générations futures, et le second aux prochaines élections."

(James Freeman Clarke)

Heureusement, d'après le Vlan du 18 mars 2009, il semblerait que les nouvelles (les 2 dernières lignes) soient bonnes ! Grâce à ses copinages avec la Stib, Pascal Smet fait chuter le score du Spa de 2 à 1,3%.
Et s'il continue dans l'absurdité, cela ne s'arrêtera pas là.

Elections sondages Vlan 18 03 09