2008 > 2009

En tant que riverains, restez concernés, envoyez vos photos par e-mail, vos commentaires ou textes à publier ou non dans votre formulaire de contact.
1364 

On voudrait les faire périr qu'on ne s'y prendrait pas autrement


(Bravo Uccle du 1 avril 2009)

marron maltraites bravo 010409

-------------------------

(Vlan du 1 avril 2009)

asphaltes au pied vlan 010409

Forest boycotte la Stib


(lesoir.be - PATRICE LEPRINCE - mercredi 25 mars 2009, 08:36)

Parlant de dédain à son égard, la commune ne veut plus rien entendre des projets Stib. C'est Jupiter qui a fait tomber la foudre. Ou plutôt le projet de la Stib d'aménager le long de cette avenue forestoise, une troisième voie de tram ainsi qu'un terminus.

Dans un courrier adressé à Alain Flausch, le directeur de la société de transports en commun, le collège forestois manie la plume de façon piquante : « Sans nous prononcer sur le fond du projet, nous sommes au regret de vous annoncer que le collège de Forest, en sa séance du 19 mars, a pris la décision de ne plus examiner aucune demande ou projet émanant de votre société. Et cela tant que le traitement de notre commune restera à ce point injuste et inexplicable. »

Et la commune de rappeler qu'elle a notamment remporté le Tram d'or (attribué par la Stib !) en 2007. « Depuis des années, nous nous battons pour favoriser la mobilité douce en répondant notamment aux demandes de la Stib, entame Magda De Galan (PS), la bourgmestre. Et ce même si elles ne sont pas directement profitables aux Forestois. » Alors, insiste-t-elle, que les demandes communales resteraient, elles, lettre morte. « Depuis la restructuration du réseau, nous déplorons l'absence de liaison directe en tram vers le centre-ville. Les ruptures de charge imposées à Lemonnier sont pénibles pour nos usagers. »

Et les exemples déboulent à la vitesse du métro : « Les fréquences du 97 sont trop faibles tant en dehors qu'aux heures de pointe. De plus, nous avons droit au matériel le plus vétuste de la flotte. »

En ligne de mire encore, les grilles installées avenue Van Volxem à proximité des centres culturels Wiels et Brass fraîchement ressuscités. « Des portes de prison censées être verdurisées depuis plus d'un an. A quoi cela sert-il que nous tentions de redynamiser un quartier ? Et l'arrêt Orban, en rade depuis un an lui aussi. »

La Stib aux abonnés absents ? « Nous avons vraiment le sentiment d'être considérés comme une commune de seconde zone », peut-on lire dans le courrier adressé à la direction stibienne.

Une direction qui joue la carte de l'apaisement. « Nous n'avons pas encore officiellement reçu la lettre, indique Jean-Pierre Alvin, porte-parole de la Stib. Nous allons prendre le temps d'analyser les arguments plutôt que de répondre à chaud d'autant que nous entrons en période sensible, avant les élections et après une restructuration du réseau. »

Les acteurs de ce dossier auront ainsi l'occasion de se retrouver très prochainement autour de la table puisqu'une rencontre Stib/Forest, programmée de longue date, est prévue ce jeudi. « Et il nous paraissait donc important, précise Magda De Galan, de faire savoir aux représentants de la Stib qu'ils ne seront pas forcément reçus avec le sourire. »

Le massacre continue !


Les marronniers sont magnifiques, pleins de bourgeons, mais rien n'arrête la Stib.

Mobilité douce?
AUCUN respect pour la nature. Les oiseaux qui ont déjà fait leurs nids sont aussi désemparés que les habitants.
Honte sur Mr Flaush et sur Pascal Smet.

Allez voir sur Général Jacques et ailleurs, les quais sont restés de la même taille et surface que les années précédentes. Mais sur Churchill, il faut abattre!! Ce n'est même plus de la méchanceté, c'est de l'imbécillité à une époque où tout le monde défend la nature. Sauf eux !!!

Le Comité Longchamp-Messidor

-----Message d'origine-----
De : Danielle Hawkins Treille [mailto:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.]
Envoyé : jeudi 26 mars 2009 20:54
À : Anita Nys
Objet : Le massacre continue.......

Les tronçonneuses sont gaiement à l'oeuvre au carrefour Churchill/Gossart/ Dodonnée. Je les entends de ma cuisine. J'en ai la chair de poule.

Je suis descendue les compter: quatre sur le quai de l'arrêt Gossart du côté droit en allant vers le bois. J'irai voir demain si ce nombre aura été "respecté".

Pauvres arbres, pauvre Bruxelles....

Bien à vous,
Danielle=