2008 > 2009

En tant que riverains, restez concernés, envoyez vos photos par e-mail, vos commentaires ou textes à publier ou non dans votre formulaire de contact.
1364 

Churchill à l'ombre de 294 platanes !


L'article du Soir de ce 8 janvier:

La Région a réintroduit une demande de permis d'abattage pour l'avenue, avec replantation
Churchill à l'ombre de 294 platanes (BENOIT MATHIEU)

mardi 08 janvier 2008, 08:28

Uccle. La disparition des maronniers bordant l'avenue Churchill suscite toujours les controverses.
Pour remplacer les marronniers de l’avenue Churchill, la commune d’Uccle souhaitait des marronniers à fleurs rouges ou des platanes. La Région a opté pour les platanes. Pas sûr que les riverains apprécient.
En 2006 et 2007, l'avenue Churchill avait déclenché une belle foire d'empoigne, mêlant pêle-mêle la commune et son bourgmestre Armand De Decker (MR), la Stib, le ministre de la mobilité Pascal Smet (SP.A) et la secrétaire d'Etat en charge de l'urbanisme Françoise Dupuis (PS). Sans oublier la coriacité des riverains, pas près d'accepter la disparition des marronniers bordant l'artère régionale. 2008 sera-t-elle plus calme ?

Car les marronniers de Winston Churchill font leur retour sur le devant de la scène. « Nous venons de recevoir la demande de permis, annonce Marc Cools, échevin MR de l'urbanisme et de la mobilité. Nous épluchons le dossier. » Déposé par l'AED, l'administration régionale de l'équipement et des déplacements, il reçoit toutefois un premier bon point. « Le projet n'est plus saucissonné mais envisagé dans sa globalité. Il traite toutes les facettes : le terminus de la Stib, la gestion des arbres et le réaménagement de l'avenue. » Voulant démontrer l'indépendance des dossiers, la Région avait en effet séparé l'abattage des arbres de l'installation d'un terminus pour les trams 23 et 24, en bordure de la place Vanderkindere. Avec comme résultat… l'exact opposé.

« Il y aura de l'émoi »
N'ayant pas obtenu sa troisième voie, la Stib se contente de l'élargissement des quais, plus l'installation d'un petit bâtiment d'exploitation. Si le rond-point Churchill conserve ses marronniers – rejoints par quatre nouveaux spécimens –, ce n'est pas le cas de l'avenue. « La Région demande l'abattage intégral des marronniers et la replantation d'un nombre légèrement supérieur de platanes. » 294 au total. Prévus initialement, les métaséquoias ont rapidement été enterrés suite à une levée de boucliers.

Disparue également, la piste cyclable en site propre chère à Pascal Smet. N'en reste qu'une version « light » : un marquage au sol. Une solution qui permet d'éviter la disparition du parking – de quoi faire hurler les riverains – et/ou la suppression d'une bande de circulation – là, c'est l'échevin de la mobilité qui vocifère. « L'avenue garde ses deux bandes de chaque côté. Elles seront simplement plus étroites, ce qui diminuera la vitesse. »

Les dates de l'enquête publique doivent être fixées. Seule certitude : elle durera un mois et chevauchera janvier et février. Une réunion d'information pour les riverains est prévue. « Il y aura de l'émoi », prédit Marc Cools. Pas étonnant que la Région ne souhaite pas commenter ce dossier explosif avant la tenue de la réunion.

--------------------------------------------------------------------------------------

Et la réaction du Comité de Quartier:

Le comité de quartier Longchamp Messidor est évidemment très concerné par les plans de réaménagement de l'avenue qui sont déposés à l’urbanisme d’Uccle depuis hier..

Pouvons-nous être tenus au courant du "toutes boîtes" prévu par l’AED pour les riverains et le texte de la demande d’urbanisme ?

Ce qui interpelle le Comité Churchill, c’est le "Grand Secret’’ qui entoure ce projet.

A ce point, c’est à la limite du risible.

Aussi bien à la Région, qu'à la commune, surtout à la STIB et chez Mme Dupuis, on répond au comité: "nous avons reçu ORDRE de ne pas en parler."

Pourquoi ces cachotteries autour d’un projet qui de toute façon sera un jour public ?

Qui donne un ORDRE aussi stupide ???

Comment concevoir que dans les projets de réaménagement total d’une avenue, ici surtout demandé par la STIB, soient exclus si absolument les principaux intéressés, à savoir les habitants de cette même avenue ?

Il s’agit du cadre de vie, du patrimoine, de la santé de ces riverains.

Faut-il simplement y voir un mépris total ?

Pour le Comité Churchill

La présidente,
Anita Nys

www.longchamp-messidor.be

le Soir de ce jour


Comme toujours nous apprenons par la presse ce que la STIB, la Région, et la commune ne veulent pas rendre public. Il reste cette incompréhensible aura de SECRET autour du réaménagement de l'avenue Churchil.
Ce qui est certain,c'est que la demande d'Urbanisme est déposée à l'Urbanisme d'Uccle depuis hier.
Ce qui est certain c'est que les habitants de Churchill, principaux concernés ne peuvent pas encore le consulter.
Ce qui semble certain c'est que la Stib a gagné sa demande d'élargissement de la berme centrale, et donc sa demande d'abattre les marronniers pour refaire un alignement de la nouvelle plantation prévue, d'apres la largeur de ses nouveaux quais.
Voila une bonne résultante de squattérisation, les trams qui roulaient en dehors de la berme centrale avant les anées 70, s'y sont installés et maintenant s'y prétendent à l'étroit et pour cela demandent la destruction de notre poumon vert.
Les trams c'est moins polluant que la voiture, mais des tout petits arbres c'est certainement moins bon pour la santé des habitants.Ajoutons à cela le bruit et les autres inconvénients des immenses trams 3000 et 4OOO, le transport dit doux, ce n'est pas un cadeau pour notre avenue.En plus, avec les ''ruptures de Charge'' nous héritons du bruit et de la pollution de déchets abandonnés des pauvres usagers de la stib, obligés d'attendre une correspondance (sans l'abri des arbres actuels!) sur notre avenue.