2008 > 2009

En tant que riverains, restez concernés, envoyez vos photos par e-mail, vos commentaires ou textes à publier ou non dans votre formulaire de contact.
1364 

Réunion d'information du 30 janvier 08 ---- Réaménagement total de l'avenue Winston Churchill


Aux habitants de l’Avenue Winston Churchill
et des rues environnantes,
de la part du comité Longchamp-Messidor asbl

Le 1er février 2008

Mesdames, Messieurs,

Concerne : Réaménagement total de l’avenue Winston Churchill

Ce courrier a plusieurs objectifs :

1. Invitation
Nous vous convions à une séance d’information (permanence) au FANAL, rue J. Stallaert 18, soit le dimanche 17/2 entre 15 et 18 heures, soit le lundi 18/2 entre 16 heures et 21 heures, en vue de préparer la réunion de la Commission de Concertation qui aura lieu à la Commune d’Uccle le 12 mars à 15 heures et à laquelle il est primordial d’assister aussi nombreux que possible.

2. Rapport de la soirée publique d’information du 30 janvier dernier.
La réunion s’est déroulée à la Maison Communale en présence du Bourgmestre Monsieur De Decker et des échevins Marc Cools et Boris Dilliès, des Ministres Pascal Smet (Mobilité et Travaux Publics) et Madame Françoise Dupuis (Secrétaire d’Etat à l’Urbanisme à la Région), Monsieur Ghislain de l’AED et Jean-Michel Mary chargé des relations de la Stib avec les pouvoirs publics. Les nombreux riverains et habitants des environs ont largement rempli la salle. Après avoir refait l’historique de la situation depuis 2006, le Bourgmestre a invité Pascal Smet à exposer le nouveau plan de Bruxelles-Mobilité pour toute l’avenue Churchill (site www.pascalsmet.be – cliquer sur « réalisations », puis « Churchill », puis télécharger document), en expliquant au préalable que ce plan avait été élaboré suite à de nombreuses réunions de travail entre la Région, l’AED, la STIB et la Commune.

Voici le projet dans ses grandes lignes :

1° abattage par tronçons et sur trois ans des 287 marronniers restants sur l’avenue, excepté ceux du Rond-point Churchill, où 4 marronniers seront replantés pour refermer le cercle existant ;
et replantation quatre mois après abattage de 295 platanes (sur trois ans) ; (pour rappel, 25 marronniers ont été abattus entre 02 et 07)
2° élargissement de la berme centrale, ce qui permet d’éloigner les nouveaux arbres des rails de la Stib ;
3° plantation de végétation couvre-sol au pied des arbres mais non entre les rails avant quinze ans (trop coûteux) ;
4° rétrécissement de la voirie (en moyenne de 3m50) et par conséquent rétrécissement de la bande parking (-30 cm) sur toute la longueur de l’avenue ;
5° renouvellement complet de l’éclairage public avec renfort aux quais, le tout dans un style plus élégant qu’actuellement ;
6° suppression de 16 parkings sur une longueur de 60 mètres au bout de l’avenue, côté Vanderkindere ;
7° La déviation et le rétrécissement de la circulation à cet endroit (de 8m30 à 5m70) est causé par « l’excroissance » du nouveau quai terminus (110m de long et 4,8m de large), sur lequel il est prévu d’ériger un local de repos et de technique pour les employés de la Stib, de 12 x 2,5 mètres et ne laissant sur cette longueur qu’un passage rétréci de 1m20 aux personnes à mobilité réduite (PMR), alors que, pourtant, la finalité de l’élargissement de la berme centrale et donc des quais sur toute l’avenue était un large accès pour lesdits PMR…
8° coté impair la berme est élargie d’un mètre et le quai prolongé jusque 134m. Il y aura un passage pour piétons qui permettra de se rendre du trottoir vers le milieu du quai avec suppression de deux parkings.
9° le projet de la Stib prévoit sur Churchill un terminus de trams 3/23/24 coté Vanderkindere, tout en gardant le terminus 3 au rond point. Pour aller en ville ou à la gare du midi, il faudra donc changer impérativement de tram à Vanderkindere.
10° toute la berme centrale sera rehaussée avec une bordure de 35 cm.
11° l’avenue deviendrait de facto une gare de triage avec l’impact prévisible sur l’image de l’avenue.

A suivi un « questions-réponses » entre habitants et autorités où, au-delà d’une opposition massive au projet de terminus de la Stib, furent soulevés notamment les problèmes suivants :
1° grande dangerosité actuelle et future pour les usagers de la STIB qui traversent déjà et continueront de traverser en courant le carrefour Vanderkindere, eu égard aux ruptures de charge;
2° inconfort total créé par la ruptures de charge pour l’ensemble des usagers des trams 3 et 23, en particulier les personnes âgées, ainsi que pour les riverains du rond-point,et certainement pour toute personne, à mobilité réduite, avec jeunes enfants, bagages ou poussettes.
3° difficulté d’accès/sortie de parkings pour certains riverains en raison du nouveau circuit du bus 60 et de l’étroitesse des deux bandes de circulation de l’avenue.
4° aménagements prévus et mal évalués par Bruxelles-Mobilité, ex : étroitesse du passage pour les PMR devant toute la longueur du « local conducteurs » au terminus et sur le trottoir en face de ce terminus ;
5° impact sur l’espace disponible de circulation pour les cyclistes, automobilistes, ambulanciers, pompiers à hauteur du terminus,avec impossibilité de travailler pour des déménageurs avec élévateurs dans le tronçon rond-point - Vanderkindere
6° sécurité actuellement insuffisante pour les piétons (en particulier les personnes âgées) à divers endroits de l’avenue, notamment côté Bois.
7° plusieurs personnes ont plaidé pour des alternatives : que la cabine des conducteurs, au terminus, se fasse plutôt dans l’un des commerces délaissés de la place Vanderkindere, ou bien que le terminus soit aménagé autrement pour ne pas devoir empiéter à ce point sur la chaussée (un plan alternatif a été déposé).
8° un document parfaitement circonstancié illustrant les dangers et les risques d’impraticabilité de la zone terminus, sur la voirie et les trottoirs, a été remis aux autorités présentes.
9° la Présidente du Comité Longchamp Messidor a remercié Madame Françoise Dupuis sans qui les riverains n’auraient pas échappé aux métaséquoias ni à la troisième voie de tram. Elle a aussi motivé la réticence du Comité face au platane (un virus mortel pour les platanes a déjà atteint le niveau de la Loire en France).
10° le Comité doute du bien-fondé de planter actuellement des nouveaux arbres, alors qu’il est maintenant admis que, bien que sérieusement maltraités par la Stib, nos marronniers ne sont pas malades. Il est avéré que les renouvellements des rails est un facteur essentiel de cette maltraitance.
11° le Comité suggère que la plantation ne soit donc renouvelée qu’à l’occasion du prochain renouvellement des rails.
12° la présence constante du Comité Longchamp tout au long de cette année a contribué à amener les autorités à fournir un dossier global beaucoup plus précis et détaillé qu’en 2006.
13° les terminus prévus sur l’avenue ne sont qu’un « détail » du nouveau plan STIB déjà approuvé par la Région Bruxelloise. Seule Madame Françoise Dupuis peut encore nous protéger en ne délivrant pas (ou seulement à certaines conditions) le permis qui, dès les mois de mai et juin de cette année (pleine période d’examens d’étudiants), devrait déjà autoriser l’abattage des premiers marronniers aux endroits de l’élargissement des terminus (avec travaux jour et nuit y compris les week-ends).
14° opposition à une toilette ouverte au public sur les terminus

A la fin de cette séance, M. le Bourgmestre De Decker a confirmé l’opposition du Conseil Communal à la création de ces terminus.

3. Position officielle du comité de quartier suite à la réunion

A. Arbres et berme centrale

Souhait de ne replanter que lors du prochain renouvellement des rails afin de préserver au maximum les jeunes arbres.
Si l’idée du réaménagement est maintenue, souhait que le réaménagement des arbres, de la verdure et de l’éclairage public ne soit accordé qu’à condition
o 1. que la durée de vie des arbres soit garantie,
o 2. qu’un plan détaillé de surveillance et d’entretien des arbres soit adopté,
o 3. qu’il y ait replantation systématique et rapide pour maintenir le nombre d’arbres plantés en cas d’abattage pour cause de maladie ou autre.
Souhait que soit exigé, dans l’octroi du permis, la remise en place des miroirs de sécurité sur la berme centrale face aux sorties de garage, sur toute l’avenue
Souhait que soit également exigé un programme d’entretien, de nettoyage et d’évacuation des déchets renforcé pour les voies et quais de tram, sur toute l’avenue

B. Projets de la Stib dont le terminus de trams

1. Souhait que ne soit pas accepté le principe des ruptures de charge ni du terminus

2. Si le principe de terminus ne peut être refusé, souhait qu’il soit sérieusement envisagé de le construire plutôt dans le tunnel Albert où il y a l’infrastructure existante pour un local pour les conducteurs. Après la suppression prévue de l’usage du tunnel Albert par le tram 55 qui va être supprimé sur ce tronçon cette année encore, l’espace et les rails existants peuvent à moindre coût pour la Région et donc le contribuable, facilement devenir un terminus/rupture de charge, où les usagers des trams peuvent attendre à l’abri des intempéries leur correspondance avec le 4, le 3 ou le 23.

Ce projet aurait aussi l’avantage de libérer un budget permettant la replantation de marronniers rouges, résistants, dans l’esprit de l’avenue et de Léopold II, mais certes en moyenne 8 fois plus chers que des platanes.

3. Si le terminus ne peut être accepté dans le tunnel Albert, souhait qu’il ne soit accepté avenue Churchill qu’à la stricte condition qu’il permette le maintien d’une largeur constante de la voirie (même largeur des quais dans les trois tronçons) et maintien des emplacements de parking entre le n°16 et le début de l’avenue.

Pour cela, le comité fait deux propositions alternatives:
- terminus place Vanderkindere , mais la Stib loue sur la place-même un commerce qui devrait avantageusement remplacer (ou réduire à la seule partie technique) le local conducteurs actuellement prévu sur le quai du terminus.
- terminus place Vanderkindere en maintenant le local sur le quai mais en supprimant une voie de tram côté pair sur 125 m, ce qui permettrait l’aménagement d’un large quai de 5 mètres le long duquel viendraient à la rencontre l’un de l’autre le 3 et le 23/24, reprenant chacun leurs voyageurs en sens inverse sans que ces derniers ne doivent changer de quai. Cela rendrait la correspondance plus aisée et permettrait de réduire un grand nombre de risques et inconvénients (ce projet, parfaitement calculé et justifié a été déposé lors de la réunion).

Si par malheur, le projet actuel de la Stib est maintenu dans son intégralité, souhait qu’une évaluation/simulation soit mise en place sur le terrain durant au moins deux semaines avant tout octroi de permis afin d’évaluer la qualité de la fluidité et de la dangerosité du trafic automobile sur le carrefour Vanderkindere et à l’entrée de l’avenue en provenance de l’avenue Brugmann (poids lourds, déménageurs etc…).

4. Vos propres questions, remarques et propositions
Nos observations sont loin d’être exhaustives, nous avons besoin des vôtres ! Merci de nous en faire part sur le blog du site de l’asbl (www.longchamp-messidor.be), par e-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., par écrit à l’adresse de l’Asbl Longchamp, ou encore lors des rencontres d’information des 17 et 18 de ce mois Au Fanal, où les plans et projets vous seront accessibles. Nous vous prions d’y annoncer, si possible, votre présence par tél. au 02/345 90 01 ou de préférence par e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Parallèlement à cela, nous vous encourageons à vous adresser, NOMBREUX, par écrit à la Commune pour leur communiquer vos avis, questions ou demandes particulières, sur base de l’étude du dossier actuellement accessible dans les bureaux de l’Urbanisme, 25 rue Auguste Danse, du lundi au vendredi de 9 à 12 + le mardi de 17 à 20h, tél. 02/348 65 82. Adressez-vous, en vous alignant éventuellement sur la position du comité de quartier, au Service de l’Urbanisme d’Uccle – Monsieur Marc Cools, Place Van der Elst 29 à 1180 Bruxelles, en mentionnant bien la référence du dossier : permis d’urbanisme (Churchill) n° 16-38.270-07 (art. 177). Cela doit être fait pour le 26 février au plus tard.

Ce courrier, capital pour la suite du dossier lors de la réunion de la commission de concertation, n’exclut aucun contact parallèle avec élus ou responsables.

Nous vous invitons également à déposer chez nous une copie du courrier que vous aurez adressé à la commune (Comité de Quartier Longchamp Messidor 39/9 av. Winston Churchill) de sorte que le comité puisse, tenant compte de l’ensemble des remarques, questions et desideratas des riverains dans ce dossier, mieux défendre l’ensemble des souhaits des riverains.

5.Asbl Longchamp-Messidor, membres, cotisations
Si vous n’avez pas encore envoyé votre cotisation 2008 à l’asbl Longchamp-Messidor ou que vous désirez nous rejoindre comme membres cotisants ou simplement soutenir notre Asbl,, vous pouvez verser soit la cotisation de 10€ sur le compte 210-0267060-71 de l’asbl, soit faire un don déductible fiscalement (i.e. égal ou supérieur à 30 Euros) qui doit alors nous parvenir sur le compte 310-0734318-17 de l’Acqu (Association des Comités de quartier d’Uccle), dont est membre l’asbl, avec comme mention impérative : « marronniers Churchill ».

Nous vous attendons nombreux sur le site, quelques instants les 17 ou 18 au Fanal et certainement le 12 mars à 15 heures à la Maison Communale d’Uccle pour la séance de concertation, qui sera essentielle.

La Présidente du Comité Longchamp-Messidor asbl
Anita Nys Staes-Polet
www.longchamp-messidor.be
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. tel 02/346 66 61

Adresses utiles pour vos courriers :
M. Pascal Smet – Ministre de la Région Bruxelles-Capitale – Bld Saint Lazare 10 – 1210 Bruxelles
Mme Françoise Dupuis – Secrétaire d’Etat à L’Urbanisme – Boulevard du Régent 21 – 1000 Bruxelles
M. Armand De Decker – Bourgmestre d’Uccle – Avenue de la Ferme Rose 9/6 – 1180 Bruxelles

fm brussel


Depuis ce matin sur FM Brussel, on parle de Churchill.
L'interview du Comité de Quartier peut être écouté sur
http://www.fmbrussel.be/4/actua.aspx

On y parle de la réunion de mercredi soir, où Pascal Smet a avoué, devant de nombreux habitants de l'avenue, que les marronniers n'étaient pas si malades mais avaient été endommagés par les travaux de la Stib en 1973 et 2003; mais que maintenant cela ne se ferait plus comme cela.
Les autres points principaux du débat:
- le remplacement des marronniers par des platanes, dont on sait qu'ils sont déjà attaqués par les maladies dans toute l'Europe méridionale et les Etats-Unis;
- la construction d'un local technique et de repos sur le quai Vanderkindere, nécessitant un quai de 4,87 m de large et supprimant à cet endroit une bande de circulation;
- l'élargissement des quais de toute l'avenue à 3,50 m, supprimant à ces endroits des emplacements de parking et rendant de la sorte la situation des piétons sur les trottoirs hasardeuse;
- l'établissement du terminus des 23 et 24 à Vanderkindere que les usagers critiquent avec force, et qui rendra le carrefour Vanderkindere extrêmement dangereux pour tous.

Une grande partie de la solution tient dans le maintien du terminus du 23 à la gare du Midi.

Les réunions à Uccle de cette semaine


(extrait du journal Le Soir du 30 janvier 2008)

Arrets de tram Le Soir 30 01 08

(extrait du Passe-Partout du 30 janvier 2008)

Qu ambitionne la Stib Passe Partout

N'oubliez pas la réunion de ce mercredi soir à la Maison communale d'Uccle à 20 heures !