Carrefour Stalle/Neerstalle


Extrait du site du GUTIB
11 juillet 2009

La grave leçon tirée – par les habitants- des constats pénibles faits à la rue de Stalle, près du carrefour Stalle/Neerstalle, n’est en réalité pas suivie d’effet.

Les nuisances diurnes et nocturnes des trams n’ont pas diminué, toutefois le trafic routier a faibli du fait des vacances. Davantage de bruit et de vibrations dus aux trams, avaient fait remarquer les riverains à la STIB et à la Région qui ont envoyé des délégués sur place et à domicile et ont promis de réagir. Certes, leur visite a été suivie de presque 15 jours de travaux nocturnes archi-bruyants et archi-dérangeants. Résultat nul. Donc il faut une vraie solution : le remplacement des voies. Et d’abord la conception des voies devra être repensée et adaptée en fonction de nouveaux trams.

Nous exigeons que les travaux d’entretien et de réparation se fassent enfin en journée, en détournant le trafic, comme cela se fait pour d’autres quartiers ucclois et régionaux. Nous avons autant de droit et de qualité que les autres. Désormais, ce sera de notre part la tolérance zéro.

Nous insistons : La situation a empiré avec les mastodontes trams T3000, devenus en un an plus bruyants et plus vibrants que les anciens trams. Très longs et très lourds, ils se détériorent vite et surtout, ils causent un bruit plus sourd, plus fort, des vibrations plus gênantes et plus fortes, et … dégradent les voies et les aiguillages de plus en plus vite. D’où les misères et les réparations plus fréquentes (recharge, meulage…), particulièrement aux aiguillages et aux courbes.

Conclusion incontournable : un gros investissement de la STIB, imprévu au budget, sera de remplacer d’urgence les voies où circulent (eront) les T3000 et 4000. Autre conséquence immédiate : devoir différer les remplacements en cours et repenser les voies en fonction des nouveaux trams qui défoncent et usent plus fort les voies, les courbes et les aiguillages.

Envoyé par: Y C de 1180 Bxl