2006 > 2007

En tant que riverains, restez concernés, envoyez vos photos par e-mail, vos commentaires ou textes à publier ou non dans votre formulaire de contact.
1364

politique urbaine


Le Ministre Smet a tres clairement expliqué sa vision politique concernant entre autres sujets, la mobilité à Bruxelles.Cette réunion nous a une fois encore donné l'oportunité de nous renseigner sur le devenir de l'avenue Churchill. Mr Aerts, du cabinet du ministre , donne la date de décembre pour l'introduction de la demande d'abattre les 15 marronniers réputés dangereux. En octobre il parlait d'abattre avant les tempêtes de novembre, maintenant avant les tempêtes d'avril
nous avons une fois de plus proposé de faire une analyse contradictoire des arbres dits dangereux.
N'oublions pas que si ces arbres peuvent ètre abattus sans la signature de Madame Dupuis, sur simple authorisation du bourgemestre, c'est parceque en août ils ont été déclarés a abattre d'urgence, d'apres le rapport,tendencieux, d'Arboriconseil. Le Comité rejette l'argument d'urgence vu le délai écoulé,et demande que ces 15 marronniers soient soumis a la reglementation qui s'applique au reste de l'avenue.

la semaine passée


Mardi un groupe d'habitants de l'avenue Churchill ont rencontré Monsieur De Decker, notre bourgmestre.
Ce dernier a tenu à nous faire rencontrer la direction de la STIB. Les tout derniers plans, terminés la veille, concernant le terminus du 23 et la troisième voie,ont été longuement examinés.
Les riverains représentés ont pu critiquer constructivement les projets de la STIB , en fonction de leur compétence respective. Promesse est faite par Monsieur Flaush d'examiner avec attention les plans alternatifs présentés par le Comité de Quartier.
Madame Dupuis nous a fait savoir qu'elle aussi suivait ce dossier.
Lors de notre rendez vous avec Monsieur Smet , le surlendemain, le même sujet a été abordé et il m'a précisé que ses services seraient attentifs au projet alternatif.
.A propos des arbres, nous avons encore insisté sur la solution qui, à notre avis peut satisfaire tout le monde, soit une taille sévére et sécuritaire des marronniers plutôt que l'abattage.
Notre opinion est que planter des jeunes arbres, vivant actuellement dans un milieu préservé, en pépinière, n'auront que peu de chances de s'adapter et de se développer à une époque ou les incertitudes climatiques et les maladies, inhabituelles sous nos latitudes ,vont les perturber. Ils auront besoin de leur énergie pour s'enraciner et n'en auront plus pour se défendre contre les agressions ambiantes.

abattage de marronniers


Dans la Libre Belgique du 16 nov cet article : La fin des marronniers centenaires.
On y parle des Marronniers de l'Avenue Churchill, qui ne seront pas abattus avant la fin de l'année, notre sursis actuel,, contrairement à ceux de l'avenue de Meysse, à Laeken,l'avenue de Tervuren, du Cinquantenaire à Montgomery,( le reste suivant plus tard), Le boulevard Louis Schmid, l'Avenue Louise, l'avenue Albert, l'Avenue de Fré.
Aux nouvelles ce midi, on nous apprends que 6000 hêtres seront coupés le long de la E411, pour assurer la sécurité des automobilistes.
La même raison avancée, le danger éventuel de ces arbres.
Vos commentaires?
Un tel massacre est il possible? A ce stade on ne parle plus de gestion des arbres et forêts.
L'Europe est couverte de forêts depuis des siècles pourquoi cette panique et ses discours à propos d'arbres qui soudainement semblent menaçants ?