2006 > 2007

En tant que riverains, restez concernés, envoyez vos photos par e-mail, vos commentaires ou textes à publier ou non dans votre formulaire de contact.
1364

Place Vanderkindere


Qui prétend qu'il y a plus de voitures que de trams ?

VDK3

Voir également notre rubrique photos.

Avenue Van Volxem


Il y a quelques jours les habitants de cette avenue se sont reveillés et ont à ce moment-là constaté que, durant la nuit, la Stib avait, sans en avoir informé personne, abattu 50 arbres pour son usage privé; un article sera bientôt sur notre site.
Cela montre, si c'était encore utile, que la Stib est un état dans l'Etat; ils ne suivent même plus les procédures légales.

Métro ou trams à Uccle


En avril 2008 sera appliqué le plan Tram définitif sur Bruxelles et donc Uccle.
Nous ne parlons ici uniquement que de la phase actuelle et non des projets futurs.
Il est à ce sujet intéressant de se référer, entre autres, au PCMU le plan communal de mobilité d'Uccle, ainsi que de suivre les différents plans de la Stib sur leurs sites respectifs.
Avec d'autres responsables de l'ACQU, nous avons assisté à une conférence débat à la Ferme Rose cette semaine; débat dont le sujet était le transport public, trams, bus, métro à Uccle, actuellement et dans les projets futurs(2020).
Bien qu'organisé par et avec des représentants du parti Ecolo, tous favorables en principe à la mobilité douce, le constat était accablant pour la STIB.
Le nouveau plan, dit avec ruptures de charge, uniquement élaboré pour le profit financier de la Stib, donc de la Région, ne tient aucun compte des passagers des transports publics, par ailleurs dénommés, peu élégamment 'CHARGE' comme dans rupture de charge.
Par ailleurs, les nombreux terminus des courtes lignes sont particulièrement difficiles à gérer pour les PMR: par exemple près de chez nous au carrefour Vanderkindere, où sortant d'un tram à l'arrêt au coin de Churchill, voulant aller à la gare du midi, le PMR, la maman avec poussette et enfants , les personnes avec valises, les étudiants, doivent traverser 4 feux rouges: Churchill, Vanderkindere, Brugmann et Albert, et autant de voies de circulation, avec tous les obstacles de mobilier urbain, publicités, trous et grilles, voitures et trams engagés entre les feux de ce carrefour.
Il suffirait d'un seul véritable examen de cette situation, ici et ailleurs, pour que la Région comprenne l'insécurité engendrée par la Stib dans Bruxelles.

Une Parlementaire présente à cette soirée a d'ailleurs déjà interpelé à ce sujet.
Un administrateur de la STIB était présent à cette soirée.
Le résultat de ce désir de profit de la STIB, au dépens de la clientèle, favorise l'emploi de la voiture et non pas des transports en commun. C'était une des conclusions de cette soirée.