2014 > 2015

En tant que riverains, restez concernés, envoyez vos photos par e-mail, vos commentaires ou textes à publier ou non dans votre formulaire de contact.
1364

Vers un rond-point à Vanderkindere


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." alt="!cid image004 jpg@01CFB0C6" />

Publié le lundi 04 août 2014 à 23h13 - Mis à jour le mardi 05 août 2014 à 13h38 - lalibre.be

Bruxelles

Les voies de tram du carrefour Vanderkindere sont vétustes et doivent être remplacées rapidement. Mais la Région ne se contentera pas de renouveler les infrastructures usées. Un projet d’aménagement propose, en effet, un réaménagement global visant à résoudre les principaux dysfonctionnements qui touchent à l’organisation du carrefour et à la correspondance entre les lignes de tram 3 et 7.

En raison de la géométrie du carrefour, du nombre important de branches et de la multitude de flux différents (voitures, trams, piétons, vélos), la circulation sur le carrefour entre les avenues Brugmann, Churchill et la rue Vanderkindere est devenue de plus en plus complexe au fil du temps.

Les dysfonctionnement s relevés par Bruxelles Mobilité sont nombreux : les traversées piétonnes qui se font en tout temps et en tous sens à cause d’un manque de cohérence de la disposition des passages zébrés; l’accès de la rue Vanderkindere souvent bloqué par des voitures ou des trams en attente au feu, etc.

Pour assurer la fluidité de la circulation, la Région propose d’aménager un giratoire. Les feux de circulation seraient supprimés et la circulation serait organisée suivant le régime normal des priorités appliqué aux ronds-points : priorité des trams, des traversées piétonnes et pour la circulation sur l’anneau.

Selon Bruxelles Mobilité, le giratoire de forme ovoïde apportera divers avantages parmi lesquels la suppression des temps d’attente aux feux, un parcours plus lisible pour l’ensemble des usagers, une limitation des points de blocage potentiels ainsi qu’un gain d’espace au profit des piétons.

Ce projet d’aménagement a également pour vocation de mettre un terme aux situations dangereuses causées par la présence du terminus de tram 7 et sa correspondance avec le tram 3 au centre du rond-point Churchill. Cette organisation liée à un manque d’infrastructures d’accueil pour le terminus à Vanderkindere est à l’origine de nombreuses traversées piétonnes très risquées sur l’anneau du rond-point.

Ces arrêts de tram seront donc désaffectés au profit d’aménagements paysagers. Pour assurer l’exploitation efficace de la ligne 7, l’aménagement d’une troisième voie de stationnement sera réalisé sur un tronçon d’environ 200 mètres à hauteur de la place Vanderkindere.

L’enquête publique durant laquelle les riverains pourront émettre leurs remarques quant au projet de réaménagement se déroulera du 18 août au 16 septembre et une séance d’information se tiendra le 3 septembre à 18 h 30, à l’école fondamentale Longchamp.

Quelle place pour les avis des habitants de Bruxelles ? Débat télévisé du 11/10/2011


Sur le lien suivant:

http://www.telebruxelles.net/portail/emissions/magazines-a-voir-en-ligne/le-debat

vous pourrez trouver l'enregistrement de l'émission de Télé Bruxelles du 11/10/11 : Espace public: quelle place pour les avis des habitants ?

Ce débat s’interroge sur la place donnée aux avis des habitants dans la conception de l’espace public. Faut-il susciter leur participation, collecter leurs idées et souhaits avant de concevoir les projets de réaménagement ? Et, lorsque le projet est ficelé, le système actuel des enquêtes publiques et commissions de concertation permet-il à chacun de s’exprimer et surtout d’être entendu ? Des questions qui trouvent un écho dans la saga de l’avenue du Port. Ce projet a été bloqué par les habitants sur base d’arguments techniques car ils estimaient qu’on avait balayé leurs critiques sur les options de base du projet.

Invités:

- Christian Ceux (CDH), échevin bruxellois de l’Urbanisme
- Claire Scohier, chargée de mission Inter-Environnement Bruxelles
- Benoît Moritz, architecte et urbaniste
- Isabelle Pauthier, directrice de l’Atelier de Recherche et d'Action Urbaines (Arau)

Documentation:
- Les recommandations sur les enquêtes publiques et commissions de concertation, un système âgé de 30 ans. Elles ressortent d'une étude et d'une table ronde menées par le Bral, la Faculté d'architecture de La Cambre Horta/ULB.
- "Commission de concertation, ne pas déranger", numéro 244 de "Bruxelles en mouvement", journal d'Inter-Environnement Bruxelles, du 20/01/2011.
- "Concevoir et aménager les espaces publics à Bruxelles", article de Benoît Moritz paru dans le n°50 (21 juin 2011) de Brusselsstudies