2014 > 2015

En tant que riverains, restez concernés, envoyez vos photos par e-mail, vos commentaires ou textes à publier ou non dans votre formulaire de contact.
1364

Motion du Conseil Communal d'Uccle du jeudi 11 septembre 2014


Motion contre la création d’une troisième voie de tram avenue Winston Churchill

Le Conseil Communal d’Uccle, en séance publique, du jeudi 11 septembre 2014,

Vu la déclaration du gouvernement de la Région Bruxelles Capitale du 20 juillet 2014;

Vu l’avis de la Commission Régionale de Mobilité du 2 avril 2009 sur la station Albert et les restructurations qui y sont liées ainsi que sur le tunnel Constitution;

Vu la motion du Conseil communal du 26 juin 2008 concernant le projet de créer des terminus de tram à la place Vanderkindere et au rond-point Churchill;

Vu la motion du Conseil communal du 25 novembre 2010 pour une politique de transport en commun qui réduise les ruptures de charge;

Considérant le projet de réaménagement de l’espace public "Place Vanderkindere - Rond-point Churchill" introduit par Bruxelles Mobilité et actuellement soumis à enquête publique;

Considérant l'attachement constant du Conseil communal à un transport public de qualité et dans cet esprit son souhait de limiter autant que possible les ruptures de charge;

Considérant que le projet vise notamment le remplacement du carrefour à feux de la place Léon Vanderkindere en système giratoire et la réorganisation du terminus du tram 7 à hauteur du carrefour formé par l’avenue Churchill et la place Vanderkindere en y installant une troisième voie de tram en voirie destiné à accueillir un arrêt du tram 3;

Considérant que Bruxelles Mobilité, dans la note explicative du projet, mentionne que le remplacement de la ligne 3 par un métro est un projet en cours d’élaboration;

Considérant qu’à l’horizon 2022, la ligne 3 et la troisième voie sont vouées à être supprimées, la ligne 7 devant alors être prolongée jusqu’à Albert et la ligne 4, étant interrompue à Albert;

Considérant que la création de cette troisième voie, alors que la voirie est réduite à une bande de circulation et que le flux de véhicules n’est plus cadencé par un carrefour à feux en amont entraînera des remontées de files que l’étude de mobilité ne peut simuler avec sérieux compte tenu des limites du modèle statique utilisé;

Considérant que la création de cette troisième voie rendra difficile une circulation efficace des véhicules de secours;

Considérant les aménagements récents apportés au bénéfice de la vitesse commerciale du tram 7 entre l'avenue Legrand et l'avenue Winston Churchill;

Considérant que de manière constante, les experts, le gouvernement bruxellois, les usagers, les riverains et le présent conseil communal ont exprimé la nécessité de revoir les aménagements de la place Léon Vanderkindere et du rond-point Churchill afin d’assurer la sécurité des usagers et une meilleure fluidité;

Qu’en effet, tous les intervenants précités s’accordent sur la situation particulièrement dangereuse induite par l’installation du terminus et de la rupture de charges dans le rond-point Churchill;

Qu’à diverses reprises, ces mêmes intervenants ont confirmé, à l’instar de la Commission Régionale de Mobilité dans son avis précité, "que la meilleure option pour générer les correspondances entre les trams (…), tout en préfigurant la future évolution vers le métro, consiste à équiper la station souterraine Albert des terminus et des dispositifs d’intermodalité nécessaires";

Considérant l’engagement du gouvernement Bruxellois de faire de la transformation de la station Albert et de l’arrivée du métro une priorité;

Le Conseil communal d'Uccle :

- réitère ses demandes visant à fusionner à court terme les lignes des trams 3 et 7 afin d’améliorer le confort et la sécurité des usagers des transports publics;

- demande au gouvernement de la Région de Bruxelles Capitale de mettre en œuvre le réaménagement en sous-sol et en surface de la station Albert et, le cas échéant, d’y organiser la rupture de charges;

- charge le Collège des Bourgmestre et Echevins de transmettre la présente motion à l’attention de Messieurs Rudi Vervoort, Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, Pascal Smet, Ministre régional des Travaux Publics et Brieuc de Meeûs, directeur général de la S.T.I.B., et d’en assurer le suivi.

Cette motion est adoptée à l'unanimité.

Article du journal Le Soir : Viaducs et flots de voitures en boulevards urbains


Voici un extrait de l'article :

"Selon le ministre Pascal Smet, « du point de vue de la mobilité, le viaduc est superflu»: « Entre 1.000 et 1.400 véhicules y passent aujourd'hui par heure et par direction (en heure de pointe), alors qu'il a une capacité de 3.000 voitures. Ainsi sans viaduc, mais avec deux voies dans chaque direction et une bande pour tourner à gauche, la chaussée pourra absorber facilement 1.400 voitures par heure. Enfin, le trafic et surtout la sécurité dans le carrefour Diamant seront améliorés de manière significative si le viaduc disparaît ». Mais comment la circulation va-t-elle s'organiser durant cette période?
Dans un premier temps, à savoir entre aujourd'hui et la fin de la démolition du viaduc, prévue pour fin 2015, il sera toujours possible de circuler sur les deux voies latérales. Ensuite, le boulevard sera réaménagé en deux voies dans chaque direction, dans le cadre du réaménagement provisoire. L'aménagement définitif ne démarrera pas avant 2016 et doit encore faire l'objet d'études. Concernant les entrées dans Bruxelles, le cabinet Smet précise que rien ne devrait entraver significativement le flux des navetteurs, que ce soit pour entrer dans Bruxelles ou en sortir. Provisoirement. Parce qu'il existe au sein du gouvernement la volonté, à terme, de rétrécir la fin de l'E40."
F.V.

Notre commentaire :

Dans l'article Pascal Smet mentionne que 1.400 véhicules à l'heure passent par là et que le réaménagement du boulevard sur 2 bandes permettra d'absorber le flux...

Or, si l'on reprend le comptage de l'étude Transitec, concernant la proposition Churchill/VDK, avec troisième voie, pas moins de 1.000 véhicules s'engouffrent dans Churchill dont on va réduire les entrées à une bande (à partager avec le tram).

Je trouve que le parallèle est intéressant...

Le comité Longchamp-Messidor

Anita Nys

Quel terminus pour le réaménagement de Vanderkindere à Uccle?


(lavenir.net - 26 août 2014)

Le réaménagement du dangereux carrefour Vanderkindere oppose Uccle et ses riverains au projet de Bruxelles Mobilité. Le projet est à l’enquête publique. On préférerait une correspondance souterraine à Churchill.

À l’enquête publique depuis le 18 août et jusqu’au 19 septembre, le réaménagement du carrefour Vanderkindere, à Uccle, divise. Alors que les rails de tram doivent être remplacés, Bruxelles Mobilité souhaite en profiter pour relifter complètement cette place (lire ci-dessous) accidentogène, où se croisent trams, voitures et piétons. Des piétons parfois trop imprudents.

Mais les réaménagements de ce carrefour très fréquenté ne sont pas simples. Car Bruxelles Mobilité souhaite faire passer les axes y menant et le quittant de 2 à 1 bande de circulation. L’objectif est d’implanter une troisième voie de tram à l’arrêt Vanderkindere pour organiser les correspondances des trams 3 et 7.

Pourquoi pas à Albert?

Tout cela irrite quelque peu à la Commune d’Uccle. Le Bourgmestre Armand De Decker (MR) s’explique ce mardi 26 août dans Le Soir. «Nous nous réjouissons que la rupture de charge (lisez «la correspondance») n’ait plus lieu à Churchill. Mais nous ne voulons pas de la troisième voie: elle va générer des embouteillages et empêcher le passage des ambulances. De Decker suggère donc plutôt une correspondance à Albert. Le bourgmestre d’Uccle juge cette idée d’autant plus cohérente qu’Albert doit accueillir le métro sud dans le futur.

Côté riverains, l’ASBL Longchamps-Messidor se prononce aussi en faveur d’un terminus souterrain à Albert. Elle déplore surtout que «ces aménagements spécifiquement STIB ne s’intègrent et n’émanent nullement d’un vaste plan de réaménagement urbain et paysager pour toute la voirie entre Duden et Bois de la Cambre». Et l’association de prévenir: «Laisser faire c’est permettre à la STIB de continuer à détériorer l’atmosphère et la perspective de cette grande artère, au coup par coup, uniquement en fonction de ses besoins».

plan vanderkindere

Une 3e voie de tram

Le réaménagement global de Vanderkindere imaginé par Bruxelles Mobilité «vise à résoudre les principaux dysfonctionnements qui touchent à l’organisation du carrefour et à la correspondance entre les lignes de tram 3 et 7. En plus du réaménagement complet de la place Vanderkindere, le projet entend restructurer le terminus du tram 7 entre cette place et le rond-point Churchill».

Actuellement, le terminus du tram 7 s’effectue en théorie à Vanderkindere. Mais les correspondances avec le tram 3 se déroulent davantage au centre du rond-point Churchill, en amont. Entre ces deux points, plusieurs arrêts STIB rendent la lisibilité du tracé assez difficile. D’où des traversées du rond-point assez périlleuses de la part d’usagers pressés, d’autant plus risquées que la route de ce type d ‘aménagement est dépourvue de passages pour piétons.

Rond-point à la place des feux

D’où l’idée de Bruxelles Mobilité d’implanter une troisième voie de tram sur l’avenue Churchill, sur un tronçon d’environ 200m, «de manière à organiser le terminus à hauteur de la place Vanderkindere et à améliorer la performance de la ligne 7». Dans la foulée, les correspondances au centre du rond-point Churchill seraient supprimées. «Un large espace cyclo-piéton est prévu en contour du rond-point», précise le projet.

À Vanderkindere, c’est un rond-point ovoïde qui est évoqué à la place des feux. «Les flux de circulation automobile et piétonne sont ainsi beaucoup plus canalisés. Les aménagements du carrefour et des voies d’accès induiront une modération de la vitesse de circulation», parie Bruxelles Mobilité. Ce qui s’effectuerait aussi grâce à des voies automobiles réduites à une seule bande.

plan vanderkindere 2