interpellation au parlement par Emmanuel de Bock


Les services de la Région bruxelloise ont abattu un certain nombre d’arbres sur l’avenue Winston Churchill. Or il apparaît qu’aucun remplacement ne soit actuellement prévu. Dans quel but souhait-on défigurer cette prestigieuse avenue ?

Ces dernières nuits, les services de la Région bruxelloise ont abattu un certain nombre d’arbres sur l’avenue Winston Churchill. Ces abattages sont exclusivement exigés pour des raisons de sécurité. présenter, pour une date limite, un projet de replantation. Ce faisant, en théorie, l’autorité donne toute latitude au demandeur de permis d’éventuellement, mais pas nécessairement, introduire à moyen terme un projet de replantation.
La Déclaration de Politique Régionale de juillet 2014 met l’accent sur la nouvelle politique de “contractualisation avec les communes dans le cadre d’opérations régionales ciblées sur des axes régionaux structurants”. L’article 24 des prescriptions particulières du PRAS précise également que les espaces structurants arborés doivent être plantés de manière continue et régulière.
Or il apparaît qu’aucun remplacement d’arbres n’est prévu dans le Permis d’urbanisme d’abattage octroyé le 16 septembre dernier. Rien n’est donc prévu dans l’immédiat pour pallier la dégradation visuelle engendrée par les abattages.
Une des motivations de l’octroi du permis est que “le demandeur ne projette de les remplacer qu’à moyen terme, un projet global étant à l’étude sur cette voirie”.
Le permis a donc été octroyé sans imposer de règlementation ni d’obligation de
Il est étonnant que l’autorité censée veiller au respect du PRAS n’ait pas imposé dans son PU la condition de replantation. On l’a vu lors des précédents abattages, le demandeur n’a pas systématiquement replanté, ce qui finit par aboutir à une voirie totalement dépourvue d’arbres, avec quelques marronniers qui résistent. Or ce qui rend beau une voirie arborée c’est de replanter des arbres de même grandeur en même temps.
Préserver et restaurer ces magnifiques espaces publics est pour nous une condition sine qua non du développement d’une ville en pleine croissance démographique. Il est essentiel de maintenir et renforcer la qualité de vie en ville, à travers l’action que la Région prévoit spécifiquement et concrètement pour l’axe Duden-Cambre et en particulier l’avenue Winston Churchill. C’est une avenue de plus en plus menacée par la vieillesse de ses marronniers. Les habitants n’ont cessé de montrer leur attachement, en combattant tout projet susceptible de la défigurer et de lui faire perdre son cachet, comme le conifère métaséquoia souhaité à l’époque par l’administration comme espèce de remplacement pour toute l’avenue.
D